3 balades dans Harlem avec Diane Desazars

Harlem, on ne sait pas toujours pas quel bout le prendre. Diane Desazars est là pour vous montrer les pépites de ce quartier pas comme les autres. (En même temps, on pourrait dire ça de tous les quartiers de NY, mais bon. On aime bien dire ça de Harlem, parce que c’est tout au Nord, et on ne pense par forcément à y aller. À tort, d’ailleurs.)

harlem-rotisserie-inbird-we-trust

BALADE # 1 : Mont Morris Park: bienvenue à la campagne !

TEMPS : 45 minutes

ITINÉRAIRE : Métro 125th street ligne 6. Gare Métro North.  Prendre la 125th street à droite puis Madison à gauche et arriver au Marcus Garvey Park (ou Morris park). Traverser le Parc jusqu’à la W123th st. (la 122 et les rues voisines valent le détour) Marcher jusqu’à Lenox avenue. Prendre à gauche, traverser et prendre la West 122nd street pour finir sur Adam Clayton Powell boulevard.

Prenez la 125th street vers l’ouest, et passez sous la voie ferrée. Inauguré en 1837, le train transforme Harlem en mettant le quartier à quelques minutes de downtown. Harlem devient  vite pour les New Yorkais l’endroit où habiter et investir.

Prenez à gauche Madison Avenue. Rien à voir avec le Madison de l’Upper East Side : Boubous africains à gauche, façade d’une salle où tout New York dansait le boogie woogie, fumait, oubliait les conventions (le Pythian Hall) au 19ème siècle.

harlem-african-market

On l’avait compris, Harlem c’est une ambiance!

Continuez Madison jusqu’à Marcus Garvey Park, nommé en souvenir d’un des premiers héros de la cause des Noirs Américains. Traversez le parc: c’est calme, c’est vert, un havre de paix là où on ne l’attend pas. En haut de la “colline des serpents” comme la surnommait les Indiens, une tour destinée à repérer les éventuels incendies. Construite en “cast iron” (cette fameuse fonte qui fait les immeubles de Soho), c’est la première de la sorte.

Prenez de l’autre côté du parc (Ouest), la W123 street : brownstones sagement alignées, escaliers escarpés menant à l’entrée, un look très Brooklyn ! le numéro 1 était la maison de campagne de l’inventeur du bicarbonate de soude … Prenez le temps de flâner dans les rues voisines: le quartier oublié retrouve aujourd’hui vie et charme !

harlem-montmorris-brownstones

Prenez Lenox Ave vers le Sud. Coup d’oeil sur les buildings de Downtown au sud. À vol d’oiseau, on est pas si loin ! Lenox, ou Malcom X ou 6th avenue, 3 noms pour la voie royale qui conduisait à Harlem.

Un peu d’imagination et on voit les élégantes du 19ème siècle, suivant la dernière tendance, perchées sur leurs vélos en pantalons bouffants. Elles venaient s’amuser ou faire du sport au Nord de l’île en empruntant Lenox Avenue.

Il y a un siècle, Harlem avait son Polo, ses clubs, ses guinguettes et ses régates sur l’East River. Réservés une clientèle blanche a l’époque…

Filez vers  l’Ouest et prenez la West 122nd street jusqu’au Kimball Raw, et allez jusqu’à une rangée de maisons (N° 133-143) couleur terre cuite avec patios et vitraux. Vestiges de la grande époque de Harlem. Si vous avez un ciel bleu bien New Yorkais, le contraste des couleurs des corniches, du ciel et des façades est saisissant !

 

BALADE # 2 : Have fun in Harlem ! W125th

TEMPS : 1 heure

ITINÉRAIRE : la W125th est aujourd’hui le coeur de Harlem. Elle vaut à elle seule le détour pour l’ambiance. Départ Apollo Theatre. Continuer la 125th avec arrêt aux différents croisements pour finir sur Lenox Avenue.

 

Point de départ pour se mettre dans le rythme: le temple du Jazz, la salle ou ont joué les plus grands d’Ella Fitzgerald à James Brown, de Duke Ellington à Michael Jackson… Entrez juste pour sentir l’ambiance.  À ne pas manquer l’Amateur Night du mercredi soir, version live de The Voice & co. Spectacle sur la scène et dans la salle !

harlem-apollo-theatre

En face de l’Apollo, un bâtiment en cuivre (vert), pas très reluisant, ancien grands magasins Blumstein. Tristement célèbre pour sa politique de ségrégation: les Noirs ne pouvaient y travailler qu’aux ascenseurs…

Le deuxième nom de la 125ème à Harlem est Martin Luther King JR blvd. Harlem honore les grands noms de la conquête des Civil Rights tout au long de ses rues.

Continuez la 125th jusqu’au croisement de Adam Clayton Powell Blvd. Impossible de manquer l’Hotel Teresa (1913): une caricature ! Immense, blanc (on peut même dire trop blanc)  l’hôtel à ses heures de gloire a été considéré comme le Waldorf Astoria d’Harlem. (Notez le curieux balcon sans plancher tout en haut du building). Malcom X y avait son bureau, Castro y logeait…

Sur la place, cheveux au vent et air décidé, la statue en bronze d’Adam Clayton Powell Junior, représentant de Harlem au Congrès pendant plus de 40 ans. Une des figures de Harlem puisqu’il a aussi son boulevard.

Continuez la 125ème vers l’est:  un drapeau des États Unis aux couleurs inhabituelles : rouge pour le sang versé, noir pour la couleur de la peau et vert pour l’espoir: c’est le Studio Museum d’Harlem. Collection permanente et expos d’artistes afro américains.

harlem-flag-

Au croisement de la 125ème et de Lenox, s’arrêter pour déjeuner ou dîner. C’est le rendez vous des restaurants branchés de Harlem. Corner Social pour l’ambiance, Sylvia pour les « grits » et la cuisine du sud, et surtout, le Red rooster pour son bar, son ambiance, les photos sur les murs des « ladies’ room » et le généreux poulet frit  auquel aucun régime ne résiste… Le soir, le bar au dessus de Chez Lucienne est un spot incontournable de la nuit harlémoise (oui, ça se dit comme ça, on a vérifié.)

 

BALADE#3  : Amazing Rows : W138th  et W 130th street

TEMPS: 45 minutes

ITINÉRAIRE : Métro 135th (ligne 2 et 3 ). Prenez la 135ème jusqu’à Adam Clayton Powel Blvd, que vous prendrez à droite vers le Nord. Vous arrivez à la w138 que vous prenez vers l’Ouest. Revenez ensuite sur Adam Calyton en prenant la W139th.  Descendez Adam Clayton Powel jusqu’à la W133 que vous prenez toujours vers l’Ouest pour arriver sur Lenox Avenue. Allez jusqu’à la 130 th West. Finir sur la Fifth Avenue.

 

Du métro 135th, aller jusqu’à Adam Clayton Powel Blvd que vous remontez vers le Nord jusqu’à la w 138th. La 135th au 19ème siècle, c’est « the place to be ». D’où la construction un peu plus au Nord de deux rues bordées de maisons dessinées par les meilleurs architectes du moment. Façades majestueuses, belles hauteurs sous plafond, airs de palais italiens : on croit rêver ! Mais le projet est un échec : trop risqué pour  les familles aisées d’aller aussi loin de l’ Upper East. Ce sont des noirs Américains, ceux qui ont réussi (“the Strivers” d’où le nom de “Striver’s row”, la rue de ceux qui ont réussi) qui s’y installent. À noter, les deux petites rues adjacentes, les écuries aujourd’hui : garages et terrasses. Un must !

african-american-harlem

Photo @ Photographer Zack Brown shooting dapper men in Harlem. 1937. (Eliot Elisofon—Collection of the Smithsonian National Museum of African American History and Culture, © Harry Ransom Center, The University of Texas at Austin)

 

Descendre Adam Clayton jusqu’à la W 133 en passant le long de l’église Abyssinienne (gospels très touristiques le dimanche, à éviter !)

La W 133 street vaut le détour: pendant la prohibition on l’appelait « swing street », le rendez vous des bars clandestins ou «speakeasy ». Il en reste un exemplaire, Bill’s place, un mini jazz bar à l’ambiance incroyable. À noter le jardin communautaire en face, avec un potager, comme toujours à Harlem.

Voir notre article sur le speakeasy-mini-club-de-jazz Bill’s Place.

harlem-billsplace-experience-newyork

On arrive sur Lenox que l’on prend jusqu’à la W130 vers l’Est. Une autre rue, une autre époque ! des maisons au look du sud, porches en bois et petits jardins. Un projet de la famille Astor tout juste restauré. Prendre le temps d’y flâner en direction de la Fifth Avenue.

Pour voir ces maisons de l’Astor Row, allez sur la 130th street, au coin avec Lenox Avenue (Plan)

harlem-astor-row

 



%d bloggers like this: